Une ambassadrice : Nathalie Candalot

Une ambassadrice : Nathalie Candalot

Nathalie Candalot est la mère d’un de nos jeunes élèves de sixième, Gabin. Elle a reçu le trophée mondial de la femme entrepreneuse de l’année dans la catégorie industrie et innovation et est la patronne de la holding Agiliteam, qui pilote notamment la société girondine Lutec.

Tersac est une école indépendante depuis 1964, elle a institué le port de l’uniforme, les cours de méthodologie et beaucoup d’innovations pédagogiques depuis plusieurs années ; en sus, elle a défini un nouveau modèle de scolarité en France. De votre point de vue, qu’est ce que l’École de Tersac apporte de différent aujourd’hui ?

Nathalie Candalot : L’éducation ne se résumant pas à l’instruction, il est appréciable de trouver des établissements qui intègrent des apprentissages qui permettent à leurs élèves de dépasser les préjugés actuels sur le simple élitisme académique. Le savoir-être est devenu un des éléments différenciants dans la réussite de sa vie tant s’est perdu l’apprentissage d’un code de bonne conduite dans les établissements «traditionnels». Ce en quoi se démarque Tersac, c’est que l’apprentissage des savoirs est indissociable de l’apprentissage du savoir-vivre ensemble, et donc d’une ouverture d’esprit indispensable dans le monde «ouvert» d’aujourd’hui.

Madame Candalot, que cherchez-vous particulièrement dans l’enseignement et l’éducation que Tersac dispense à votre fils Gabin ?

Gabin est un petit garçon qui a besoin d’un cadre robuste et apaisant pour l’aider à grandir. De plus, il n’a pas trouvé goût de l’école durant ses années de primaire parce que les méthodes utilisées pour l’enseignement et le volume d’élèves par classe n’ont pas permis sa réussite académique, contrairement à ses aînés. Malheureusement dans la société dans laquelle nous évoluons, les moindres signes de faiblesse vous écartent très rapidement des autres. L’école de Tersac permet d’adapter les méthodes d’enseignement de façon à accompagner chaque élève dans ses apprentissages notamment en s’imposant un nombre d’élèves par classe très réduit. De plus, la solidarité prônée entre élèves de tous âges permet de gommer les difficultés de sociabilisation de certains.

Votre fils Gabin est en internat, on pourrait penser que c’est assez difficile pour un si jeune garçon… comment le vit-il ?

Gabin sait que notre famille s’adapte aux circonstances au mieux des intérêts de chacun. Tersac a été choisi par Gabin car il savait qu’il n’arriverait pas à surmonter des années de collège s’il devait les passer dans un établissement «classique». Il est extrêmement fier d’être un tersacais, de porter un uniforme et d’être interne, car pour une fois, il sent que les autres reconnaissent en lui un courage qu’eux-mêmes n’auraient peut-être pas d’être séparés toute la semaine de leurs parents. Même si le départ du lundi matin coûte encore parfois quelques larmes après une période de vacances en famille, il ne souhaite en aucun cas changer d’école !

En somme, l’école de Tersac répond-t-elle à vos attentes ?

Oui. Gabin y a trouvé un cadre apaisant, une équipe éducative de qualité et intéressée à sa réussite de vie. Il y découvre le multiculturalisme, apprend le savoir-vivre et la tolérance.

Votre parcours est une réussite – saluée par l’attribution récente de ce prix prestigieux – quels conseils pourriez-vous rapidement donner à nos élèves, futurs entrepreneurs ?

Que réussir sa vie c’est nettement mieux que réussir dans la vie ; et que finalement, le premier induit très souvent le deuxième !
Donc parfaire son éducation personnelle pour apprendre à écouter, à traduire, à adapter ses réponses. Faire preuve d’humilité et travailler dur en respectant les autres et en se respectant soi-même. Ecouter sa folie personnelle quelquefois pour tenter de relever des défis qui paraissent parfois impossibles. Enfin aimer puissamment : la vie, les autres, le travail, les belles histoires improbables. Je pense que c’est mon cocktail magique et la recette n’est pas si difficile à qui veut bien l’apprendre…

By | 2018-01-16T15:44:56+00:00 juin 20th, 2017|News de l'école|Commentaires fermés sur Une ambassadrice : Nathalie Candalot

About the Author:

APPELEZ-NOUS !

+33 (0) 4 67 02 26 48

CONTACTEZ-NOUS !

SUIVEZ-NOUS !